Autour d’un mot #2

TOI

.

.

Toi !

.

De Thomas Moore.

.

Du frais matin la brillante lumière,
L’ardent midi, l’adieu touchant du jour,
La nuit qui vient plus douce à ma paupière
Pâle et sans bruit rêver avec l’amour,
Le temps jaloux qui trompe et qui dévore,
L’oiseau captif qui languit près de moi,
Tout ce qui passe, et qu’à peine je voi,
Me trouve seul… seul ! Mais vivant encore
De toi !

.

Des arts aimés quand l’essaim m’environne,
L’ennui secret les corrompt et m’atteint.
En vain pour moi la fête se couronne :
La fête pleure et le rire s’éteint.
L’unique asile où tu me sois restée,
Le sanctuaire où partout je te voi,
Ah ! C’est mon âme en secret visitée
Par toi !

.

La gloire un jour a distrait mon jeune âge ;
En te cherchant j’ai perdu son chemin.
Comme à l’aimant je vais à ton image ;
L’ombre est si belle où m’attire ta main !
Ainsi qu’aux flots les barques se balancent,
Mes ans légers ont glissé loin de moi ;
Mais à présent dans tout ce que je voi,
Mes yeux, mon coeur, mes voeux, mes pas s’élancent
Vers toi !

.

Je dis ton nom dans ma gaîté rendue,
Je dis ton nom quand je rapprends les pleurs ;
Dans le désert la colombe perdue
Ne sait qu’un chant pour bercer ses douleurs.
Égide chère à ma vie embrasée,
Le monde en vain jette ses maux sur moi ;
Mon âme un jour sera calme ou brisée
Par toi !

.

❤️ Marcelline DESBORDES-VALMORE ❤️

.

.

SI TU ETAIS TOI … 

Comme cela arrive parfois, tu te perds à vouloir être celui ou celle qu’un(e) autre voudrait que tu sois ! 

.

Nulle trace d’Amour ou de Respect ici !!

.

Forcément, l’entreprise ne peut être vouée qu’à l’échec … Un échec qui laisse des traces, un échec dans lequel tu ne sais plus toi-même qui qui tu es, ni même si tu existes encore !

.

Alors autant s’effacer puisque tu n’es rien, puisque tu es moins que rien, même plus un faire-valoir, simple potiche qui prend la poussière … 

.

Fatalement, ton extérieur devient le reflet de ton intérieur … Un grand Rien … Fatalement …. Tu ne sais plus … 

.

Quand chaque mot devient douleur, blessure, plaie ouverte par laquelle te fuit la vie … Quand seul le vide habite ton corps, faut-il le remplir ? Devenir hyper jusqu’à l’explosion, la fin ? 

.

Tu deviens tour à tour ton geôlier ou ton sauveur … Si souvent, si vite que tout n’est plus que vertige …. La ligne est mince, être ou ne plus être …. Et cela n’a plus d’importance ! 

.

Entre ton espoir et ton desespoir, comme une brèche, le rêve ! Utopie !! Tu rêves toujours au dessus de tes moyens !!! Mirage qui ne laisse qu’une cicatrice supplémentaire à ton âme alors que tu la croyais saturée, blindée …

.

Un dernier, rêve pourtant … Si tu étais TOI … Le dernier … Renaître ou disparaître !! 

.

*** Idéelle, 21 juillet 2014 ***

.

.

LOIN DE TOI

.

Ciel de flamme ou vents de neige 
Des terres d’Afrique aux caps de Norvège
Où qu’on vive sur la planète 
On a tous quelqu’un dans la tête 

.

Des Amériques aux contrées d’Ukraine 
D’autres langues mais la même peine 
Où qu’on vive sur la planète 
On a tous ces mots dans la tête 

.

Je suis loin de toi 
Je suis loin mais je pense à  toi 
Je suis loin de toi 
Je suis loin mais je n’oublie pas 
Je suis loin mais je pense à  toi 

.

Du fond de l’Orient au pays de France 
Le même manque, la même évidence 
Où qu’on vive sur la planète 
On a tous ce cri dans la tête 

.

Je suis loin de toi 
Je suis loin mais je pense à  toi 
Je suis loin de toi 
Je suis loin mais je n’oublie pas 
Je suis loin mais je pense à  toi 

.

Loin de toi trop loin de toi 
Je suis loin mais je pense à  toi 
Je suis loin mais je n’oublie pas 
Je suis loin mais je pense à  toi 

.

Je suis loin, trop loin de toi

.

Publicités

9 commentaires

  1. Pas question! ça non! il y a des distances que je peux faire à genoux s’il le faut. Bon mon com était nul j’ai oublié un mot mais je me rattraperai (car je cours plus vite que moi-même), une sorte de Lucky luck mais sans le cheval. D’accord?

  2. J’aime habiller les mots, leur mettre une jolie majuscule. Et à titre personnel, le « Toi » est pour moi Essentiel, d’où sa majuscule quasi permanente 😊

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s