Journal de Lecture #7

.

.

AMOURS

Léonor de Recondo

.

J’ai découverts « Amours » ainsi que Léonor de Recondo grâce à un box littéraire à laquelle je suis abonnée depuis bientôt trois ans et qui chaque fois me ravie : LA KUBE.

.

.

J’ai choisi ce livre pour participer au challenge de Madame Lit , mois de Février (oui, je sais, bien que dans les temps pour la lecture, je suis plus qu’en retard pour la critique 😞)

.

4ème de Couverture

.

Tandis que son épouse dort paisiblement, Anselme le notaire abuse de Céleste, la jeune bonne, qui tombe enceinte. Pour sauver l’honneur de tous, Victoire décide d’adopter l’enfant. Mais elle n’a pas la fibre maternelle, et le nouveau-né dépérit. En cachette, Céleste va tendrement prendre soin de son petit. Une nuit, Victoire les rejoint dans la chambre sous les combles…

.

Date de Publication : 8 janvier 2015

.

Nombre de Pages : 216

.

.

Bio Express :

.

Née en 1976, Léonor de Récondo est violoniste et écrivain. Elle se produit avec de nombreuses formations et enregistre des CD et DVD.

.

.

.

Anselme jette Céleste sur le matelas, chaque fois le même geste qui la balance sur le ventre, la tête plongée dans l’oreiller, la tignasse à portée de main. Il relève la jupe vite fait. Elle ne résiste pas, ne résiste plus. Il s’agrippe au chignon, serre fort la masse de cheveux. Puis il s’installe, planté entre ses cuisses, et commence. Les pieds du lit de fer grincent. Ni Anselme ni Céleste n’entendent la plainte du lit qui supporte l’amour forcé. C’est laborieux, toujours. C’est long. Elle se demande pourquoi ces instants-là passent si lentement. Pourquoi ne pas s’évanouir pour ne rien ressentir.

.

.

Ils se tiennent tous les trois, les corps battants, les coeurs à l’arrêt, s’engouffrant sans hésitation dans ce monde glissant, fiévreux, exaltant de l’amour.

Dans la lumière feutrée de chez Maxim’s, les amours se font et se défont dans l’indifférence la plus totale. Céleste et Victoire en ont franchi le seuil, passant de l’extérieur bien pensant, à un intérieur où la volupté dévoile la promesse d’une vie où l’on pourrait s’aimer sans contrainte.

Ces balades-là, elle ne les oublie pas, ce sont ses souvenirs les plus précieux. L’insouciance de courir, de respirer l’humus et la résine des pins, de jouer à se cacher, de savourer ces moments avant de rentrer à la ferme sombre où, tout à coup, on se voûte, on se plie jusqu’à en disparaître pour échapper aux cris du père.

.

.

Note (/5) 🦋🦋🦋🦋🦋

.

Quelle belle histoire !! Quelles belles Amours !! Car effectivement, l’Amour ici nous offre tous « ses visages », revêt tous ses « vêtements » … On y croise des Amours de coeur, de chair … Des Amours maternels … Ce livre a su me toucher, me bouleverser. L’écriture, le style de Leonor de Recondo sait nous emporter, nous faire tourbillonner !

.

Ce roman met en avant l’Amour dans ce qu’il a de plus beau, de plus profond. Il met à l’honneur la Féminité dans ce qu’elle a de plus simple, de plus naturel.

.

Je lisais Léonor de Recondo pour la première fois, mais j’y reviendrai.

Publicités

9 commentaires

  1. Pauvre Céleste… L’amour physique dépourvu de sentiment doit être pénible… Merci pour ta participation. Je voulais lire ce bouquin en février, mais j’ai manqué de temps…

  2. A ce stade, même s’il s’agit d’une autre époque, d’autres mœurs, je pense que le mot le plus adapté est le viol …
    Ce n’est que partie remise, il faudra vraiment le lire, c’est un livre magnifique 😊

  3. Une pauvre petite boniche qui se soumet au droit de cuissage patronal de son employeur… De l’amour là-dedans ?
    Si pour une fois, c’est la soubrette qui tient le rôle principal et que c’est le maître de maison qui se fait domestiquer par la jeune servante…
    C’est assez proustien comme ambiance, ou pas ?

  4. Non, effectivement, aucun amour entre eux. C’est effectivement la soubrette qui tient le rôle principal, et qui vit deux belles histoires d’amour, mais sans le maître de maison qui se retrouve totalement exclu ….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s